A la découverte du Yoga

Publié le par Evenements-tv

Le yoga, avec plusieurs autres techniques, fait partie des approches corps-esprit. Une fiche complète présente les principes sur lesquels se fondent ces approches, ainsi que leurs principales applications potentielles.

 

Le yoga est relativement récent dans le paysage occidental, mais il y est fort bien établi. On peut suivre des cours dans des centres de loisirs et des cliniques de santé, tant en région que dans les métropoles – des cours qui s'adressent aux enfants, aux personnes âgées, aux gens stressés, aux bien-portants, aux femmes enceintes, aux athlètes...

 

C'est que le yoga possède des caractéristiques qui conviennent à plusieurs. Les cours se font généralement en groupe, dans un contexte sécuritaire et non compétitif. Le yoga n'exige pas de compétences particulières. Il favorise presque instantanément la détente mentale et musculaire. À moyen terme, il développe la souplesse et aide à régler plusieurs problèmes musculosquelettiques. Une pratique régulière semble permettre de soulager des problèmes de santé sérieux et favoriser une meilleure santé générale.

Une partie d'un tout

Élaboré en Inde au fil de plusieurs millénaires, le yoga (dans son sens large) est une vaste méthode de développement personnel et une science de la pratique spirituelle. Il comprend plusieurs dimensions, dont les principales sont les suivantes.

  • La dévotion (bhakti yoga).
  • L'action juste (karma yoga).
  • La connaissance (jnana yoga).
  • La santé et la concentration par l'hygiène de vie et les postures (hatha-yoga).

Les cours de yoga affichés sur les babillards et dans les journaux concernent le plus souvent cette dernière dimension, le hatha-yoga. Son rôle, dans la voie spirituelle traditionnelle, est de discipliner l'esprit et de garder le corps dans un état de santé optimal afin que la personne puisse méditer mieux et plus longtemps. Les outils du hatha-yoga sont les exercices respiratoires (une pratique appelée pranayama) et plus de 1 000 postures (appelées asanas). Ces dernières portent souvent des noms évocateurs – l'arbre, la charrue, l'arc, le cobra, etc. – et leur degré de difficulté est progressif. La célèbre posture du lotus (jambes croisées) qu'adoptent de nombreux méditants provient du yoga.

 

Les postures exigent des mouvements d'étirement, de flexion et de torsion qui favorisent la flexibilité de la colonne vertébrale, sollicitent les articulations, les nerfs et les muscles, et exercent une action sur tous les organes et les glandes. Le système digestif s'en trouve stimulé, et la circulation sanguine améliorée. De plus, maintenir une posture pendant un certain temps entraîne l'esprit à développer persévérance et concentration, et lui procure les bénéfices de la méditation.

 

Quant aux techniques respiratoires, elles demandent, par exemple, d’être particulièrement attentif à sa respiration, d'inspirer très lentement ou encore par à-coups, d'alterner de narine, de placer la langue de certaines manières, etc. Selon l'ayurveda (médecine traditionnelle indienne), la vie d'un être humain ne se mesure pas en jours, mais en nombre de respirations... L'objectif ultime des techniques respiratoires est de développer et de contrôler le prana, la « force vitale ».

 

Le yoga affirme qu'un corps sain est absolument essentiel pour l'évolution mentale et spirituelle. Comme disent les yogis : « La santé, c'est la richesse. La paix mentale, c'est le bonheur. Le yoga montre le chemin ».

 

Applications thérapeutiques :

 

Efficacité probable :

Contribuer au traitement de l'asthme. Améliorer la santé cardiovasculaire. Lutter contre le stress et l’anxiété. Améliorer la qualité de vie relativement au cancer.

 

Efficacité possible :

Améliorer la capacité cardiorespiratoire. Contribuer au traitement de la dépression. Contribuer au traitement des troubles musculosquelettiques.

 

Efficacité incertaine :

Améliorer la mémoire et les facultés cognitives. Contribuer au traitement des toxicomanies. Diminuer la fréquence des crises chez les épileptiques. Soulager les symptômes du syndrome de l’intestin irritable.


yoga_th-2.jpg

Publié dans Emissions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article